• Global Nomad Tibet

Où et comment acheter des vêtements de style tibétain à Lhassa lors d’un voyage au Tibet?


Photo © Salt butter tea

L’habillement tibétain le plus connu est bien sûr la “chuba”, le costume traditionnel tibétain. Si vous souhaitez en savoir plus sur les chubas, et même voir comment en acheter à Lhassa, nous avons un article dédié sur le sujet.

Mais si vous aimeriez en savoir plus sur les “autres” types de vêtements tibétains, vous êtes au bon endroit.

Il existe bien d’autres vêtements tibétains. En particulier, le manteau et la chemise de style tibétain, qui se boutonnent sur un côté à la manière des robes des Tibétaines de Lhassa.

Mais ce n’est pas tout. Certains designers tibétains très talentueux ont repris ces formes traditionnelles pour les intégrer à des vêtements modernes. Certains designers font dans le sobre et traditionnel, et d’autres font plutôt dans le street-wear ultra-moderne.

Vous en retrouverez un bon nombre à Lhassa.

1. Le plus accessible et le plus authentique


Vous trouverez les chemises de style tibétain dans les boutiques se situant sur la kora autour du Jokhang, mais aussi dans les rues adjacentes.

Les prix commencent à 50 RMB la chemise et peuvent monter jusqu’à 100 RMB.

Photo © Salt butter tea


2. Les designers d’inspiration tibétaine


On retrouve un certain nombre de designers qui mélangent formes tibétaines classiques (notamment la fermeture des boutons sur le côté droit) et formes occidentales.

Parmi les plus connues, vous trouverez à Lhassa “Rewa” et “Milam”. La boutique de Milam est sans doute la plus facile à trouver. Les prix sont raisonnables. On commence à partir de 250 RMB environ pour une chemise.


Photos © Salt butter tea


3. Le street-wear à la tibétaine


Il existe de nombreux designers tibétains qui créent des lignes de vêtements occidentaux avec des dessins d’inspiration tibétains ou des messages en tibétain.

L’une des créatrices les plus connues aujourd’hui est la talentueuse Needron, une Tibétaine ayant étudié aux Etats-Unis. Photographe de formation, elle a créé le studio de photographie “Nerhi”, dont le logo est un yéti très reconnaissable. Elle a aussi lancé une boutique de vêtements, qui propose des vêtements et des accessoires avec son emblématique yéti. On y trouve aussi des vêtements traditionnels re-masterisés.

La boutique se trouve juste à côté du Barkhor, dans la petite Danjielin Road, au niveau de l’hôtel Shambala.

Les prix sont assez élevés, avec des vêtements plutôt à partir de 500 RMB.

Needron a plusieurs casquettes. En plus d’être photographe et designer, elle a travaille d’ailleurs avec Marion Chaygneaud-Dupuy dans le cadre du projet Everest Awareness. Elle était la curatrice de l’exposition au Musée de la montagne présentant des oeuvres d’art créées à bases de déchets récoltés lors des opérations de Clean Everest.

Vous pourrez voir des petits clips très réussis sur leur compte Instagram. Et regardez leurs articles sur leur site.


Photos © Nerhi


4. Norlha

Norlha constitue une catégorie en soi. C’est sans doute la marque tibétaine la plus connue aujourd’hui.

Norlha est spécialisée dans la laine de yak, emploie essentiellement des nomades, et vend ses produits aux grandes maisons parisiennes.

Ses ateliers se trouvent en région d’Amdo, mais il existe un magasin à Lhassa.

On y trouve surtout des écharpes en laine de yak, mais aussi des bonnets, des gants, des vestes, des longs cardigans et des manteaux. Le tout dans un style très épuré.

Les prix commencent à partir de 1 000 RMB pour une écharpe (voir leur site).

Leur compte instagram est régulièrement mis à jour avec des publications de qualité.


Screenshot du site de Norlha

 

L’ensemble de ces marques ont été créées par des Tibétains. Global Nomad Tibet ne touche aucune commission pour la promotion de ces créateurs et en fait mention pour faire rayonner la culture et l’entreprenariat tibétains.