• Salt Butter Tea

Comment saluer un Tibétain ? (dialecte de Lhassa)

En rencontrant une personne d’une culture totalement différente de la nôtre, la première question que l’on se pose généralement est : comment va-t-on communiquer ? Comment puis-je la saluer ? Et lui dire « au revoir » ? Comment les gens commencent-ils une conversation ?

© Olivier Föllmi


Dire « Bonjour »


Pourquoi on ne dit pas « Tashi Delek »


On apprend généralement qu’en tibétain, la façon normale de se saluer est de dire "Tashi Delek" (བཀྲ་ཤིས་བདེ་ལེགས།), comme on dirait « bonjour ». Pourtant en réalité, « Tashi Delek » n'est pas la façon habituelle de saluer les gens.


« Tashi Delek » signifie « Bonne fortune » ou « Grandes auspices ». Traditionnellement, cette formule est utilisée uniquement lors d'événements spéciaux et particulièrement heureux. Les Tibétains utilisent cette expression à la fois pour féliciter et souhaiter un grand bonheur à leur interlocuteur.


Par exemple, on dira « Losar Tashi Delek » (ལོ་གསར་བཀྲ་ཤིས་བདེ་ལེགས།) pour souhaiter une bonne année. Nous prononçons l'expression « Dhrungkar Tashi Delek » (འཁྲུངས་སྐར་བཀྲ་ཤིས་བདེ་ལེགས།) pour souhaiter un bon anniversaire. Nous pouvons également souhaiter un « Yiktse lönpar Tashi Delek » (ཡིག་ཚད་ལོན་པར་བཀྲ་ཤིས་བདེ་ལེགས།) pour féliciter un étudiant d'avoir réussi ses examens.


Au Tibet, le « Tashi Delek » est réservé à ces occasions.


Une nuance est à apporter ici. Les Tibétains qui vivent à l'étranger sont souvent en contact avec des cultures dans lesquelles on salue les gens avec une expression du type « bonjour » que l’on peut être utilisée pour presque toutes les rencontres. Certains de ces Tibétains vivant à l'étranger ont en quelque sorte commencé à utiliser « Tashi Delek » de la même manière, quel que soit le contexte, et la pratique s’est généralisée, du moins au sein de la diaspora tibétaine.


Les étrangers venant au Tibet qui utilisent le terme de « Tashi Delek » sont bien sûr tout à fait compris par les locaux. Les locaux vont parfois même utiliser d’eux-mêmes « Tashi Delek » en s’adressant aux touristes, puisqu’ils savent que c’est généralement le seul mot que ces derniers connaissent.


Ce n’est d’ailleurs vraiment pas un drame si vous apprenez « Tashi Delek » et que vous l’utilisez pour saluer un Tibétain. Non seulement on comprend très bien comme ça, mais en plus, on est ravi que vous ayez fait un effort en apprenant quelques mots de tibétain. Si toutefois vous voulez apprendre dans les règles de l’art, voici quelques indications sur comment saluer correctement en tibétain.


Comment dire « bonjour » au Tibet alors ?


Au Tibet, les gens ne se saluent pas de la même manière qu'en Europe ou que dans la plupart des pays occidentaux. Il n’existe d’ailleurs pas une, mais plusieurs manières de se saluer, en fonction de votre interlocuteur.


Tout d'abord, lorsque vous rencontrez quelqu'un pour la première fois, vous lui direz « excellente santé » (« Gku Khamsang ») (སྐུ་ཁམས་བཟང་།). Utilisez la même expression « excellente santé » lorsque vous rencontrez quelqu'un que vous ne connaissez pas bien, et que vous voulez quand même saluer. Vous pouvez également utiliser cette expression lorsque vous voyez quelqu'un que vous connaissez mais que vous n'avez pas vu depuis un certain temps. Dans ce cas, on ajoute généralement un « ça fait longtemps » (« Mage Yuring ») (མ་མཇལ་ཡུན་རིང་།). Un peu comme « long time no see » en anglais.


Ensuite, lorsque vous connaissez bien une personne, si elle souhaite vous montrer une certaine familiarité (de manière positive), elle vous demandera probablement :

· « où vas-tu » (« Ghabar drokha » (ག་པར་འགྲོ་ག) dans le langage informel,

· ou « Ghabar pekha » (ག་པར་ཕེབས་ག) dans le langage formel.


Ne vous inquiétez pas, vous n'avez pas besoin de leur donner un itinéraire ou programme complet de votre journée. La personne qui vous parle n'attend pas nécessairement une réponse détaillée. Vous pouvez simplement répondre « Je vais sortir » (« Chilo la Drokiyin ») (ཕྱི་ལོག་ལ་འགྲོ་གི་ཡོད།). Cela suffira. Lorsque vous entendez cette question pour la première fois, vous pouvez penser que votre interlocuteur est beaucoup trop indiscret. Vous serez peut-être surpris d'apprendre qu'il s'agit d'une façon très courante de saluer les gens.


Même au téléphone, vos amis tibétains peuvent vous demander :

· « où es-tu » (« Ghabar yö » (ག་པར་ཡོད།) dans le discours informel,

· ou « Ghabar chug yö »(ག་པར་བཞུགས་ཡོད།) s'ils sont formels).


Il peut également vous demander :

· "qu'est-ce que tu fais" ("Ghare chekiyö" (ག་རེ་བྱེད་ཀྱི་ཡོད།) dans le discours informel,

· ou "Ghare nan gi yö" (ག་རེ་གནང་གི་ཡོད།) dans le discours formel.


En général, votre ami ne s'attend pas à ce que vous lui donniez votre emplacement exact ou votre activité actuelle. En fait, si vous le lui donnez, il ne le considérera peut-être même pas comme une information importante. Encore une fois, il s'agit simplement d'une façon polie d'entamer une conversation. Vous pouvez répondre simplement en disant « je suis chez moi » ou « rien de spécial ».


Les conversations téléphoniques tibétaines ont bien sûr aussi quelques particularités uniques et sont plutôt drôles. Il sera intéressant de vous en parler dans un prochain article (questions posées au début de l'appel, laisser des messages vocaux, les appels vidéo sur Wechat, comment raccrocher).


Dire au revoir


Tout dépend de savoir si :

· vous qui partez,

· ou la personne à laquelle vous vous adressez part.


Si vous partez, vous devez dire à la personne qui reste « Restez ici alors » :

· « De-a » (བསྡད་ཨ།) - informel,

· « Shu-o » (བཞུགས་ཨོ།) - formel.


Si vous restez, vous devez dire à la personne qui part :

· « Partez alors » : « Gyu-a » (རྒྱུགས་ཨ།) en informel et « Phe-a/o » (ཕེབས་ཨ།/ཨོ།) en formel,

· « Veuillez partir lentement » (« Ghali Gyu-a » (ག་ལེར་རྒྱུགས་ཨ།) en informel et « Ghali Phe-a/o » (ག་ལེར་ཕེབས་ཨ།/ཨོ།) en utilisant la forme honorifique.


Bonus : montrer la paume de la main pour dire au revoir


Pour se dire au revoir, les Tibétains vont parfois montrer la paume de leur main et la bouger légèrement de haut en bas. Ce geste est destiné à montrer le respect. En général, les gens disent également « Restez ici » ou « S'il vous plaît, partez lentement » en même temps qu’ils montrent leur paume.


Note : nous avons créé notre propre système de translittération du tibétain. Il peut sembler un peu basique pour ceux qui ont déjà étudié la langue tibétaine. Cependant, il nous a semblé important d'utiliser une méthode simple de translittération.

 

Salt Butter Tea est un blog anglophone sur la culture tibétaine.

Vous pouvez les suivre sur Facebook et sur Instagram.