• Global Nomad Tibet & Jimpa

Kumbum, le monastère aux 100.000 images



Kumbum est surtout important pour les bouddhistes de l'école Gelukpa. Vous saurez pourquoi dans quelques minutes.


1. Pourquoi le monastère de Kumbum est-il si important ?


Kumbum était autrefois un village. Tsonkhapa y est né au 14e siècle. Si vous voulez connaître les personnages historiques du Tibet, c'est probablement un nom que vous devriez retenir.


Voici un résumé rapide de la vie de Tsonkhapa. Si vous la connaissez déjà, n'hésitez pas à sauter cette partie !


 

Tsonkhapa est le fondateur de l'école Geluk, à laquelle appartiennent les institutions du Dalaï Lama et du Penchen Lama. Tous les grands monastères célèbres de Lhassa sont également des Gelukpa (Sera, Drepung et Ganden).


Tsonkhapa est devenu moine novice à un jeune âge. Il a rencontré son maître dans sa ville natale à Kumbum. Ce maître l'a emmené avec lui pour des retraites de méditation dans des grottes voisines. Tsonkhapa a prononcé les vœux monastiques complets à 16 ans. Puis il a déménagé à Lhassa. En fait, il n'est jamais revenu chez lui après cela.


À Lhassa, il a appris de toutes les écoles bouddhistes (Nyima, Sakya et Kagyu). Il a passé du temps à méditer dans de nombreuses grottes autour de Lhassa. Et surtout, il a créé une nouvelle façon de pratiquer le bouddhisme, fondant ainsi la quatrième et dernière école du bouddhisme tibétain : l'école Gelukpa.


Parmi beaucoup d'autres choses, il était un défenseur d'une vie monastique stricte, en particulier la vie en communauté dans les monastères et les vœux de célibat. Jusqu'alors, comme il n'existait pas de règles imposant le célibat, de nombreux maîtres bouddhistes fondaient des familles et vivaient dans la société parmi les laïcs. Ce mode de vie bouddhiste strict a ainsi séduit de nombreux Tibétains et la philosophie de Tsonkhapa est rapidement devenue populaire.


Les dirigeants mongols, qui étaient devenus bouddhistes au siècle dernier grâce à certains maîtres importants de l'école Sakya, ont fini par soutenir Tsonkhapa. La plupart des bouddhistes mongols sont depuis lors des adeptes de l'école Gelukpa. Les bouddhistes mongols considèrent qu'ils doivent venir à Kumbum au moins une fois dans leur vie car c'est le lieu de naissance de Tsongkhapa.

 

On raconte que lorsque la mère de Tsonkhapa a accouché, des gouttes de sang provenant de son cordon ombilical se sont répandues sur le sol. Et que de ces gouttes de sang est né un arbre. Cet arbre a grandi pour avoir cent mille feuilles, une image du Bouddha sur chacune d'elles. C'est l'origine du nom complet du monastère : Kumbum Jampa Ling (སྐུ་འབུམ་བྱམས་པ་གླིང་) qui signifie le monastère des 100.000 images de Bouddha.


Le 3ème Dalaï Lama a décidé de construire le monastère à l'endroit où poussait cet arbre aux 100.000 bouddhas. Il passait par Kumbum lorsqu'il était en visite en Mongolie. Comme il faisait partie de l'école Gelukpa, ce lieu était sacré pour lui et il est venu lui rendre hommage. C'est alors qu'il a demandé aux habitants de construire un temple à cet endroit. Les habitants ont accepté et c'est ainsi que le monastère de Kumbum a été construit.


2. A quoi ressemble le monastère de Kumbum ?


L'architecture du monastère est mixte car influencée par la Mongolie, la Chine et le Tibet. Son aspect est ainsi très différent de celui des monastères du Tibet central.


Ce n'est pas le plus grand mais il est très important car c'est le lieu de naissance de Tsonkhapa. Tous les maîtres importants passent par Kumbum.


Alexandre David Néel a séjourné 2 ans à Kumbum

Le monastère est habité par 400 moines environ. La majorité sont Tibétains et Mongols (et on compte quelques chinois Han).



3. Quels sont les incontournables de Kumbum ?


  • Le stupa de la chapelle de Gsersdong (le temple de "l'arbre d'or)" qui est l'endroit le plus sacré du monastère.

  • Les sculptures en beurre : Les nomades tibétains travaillent pendant l'année, mais pas pendant l'hiver. Ils vont dans les monastères et font beaucoup d'offrandes. Or ils n'ont pas de fleurs à offrir car elles ne poussent pas en hiver. Ils ont donc pensé à offrir du beurre en forme de fleur.

  • Les broderies des 16 arhats dans la salle de réunion.

  • Les 8 stupas massifs à l'entrée.

Et bien d'autres choses encore...


Le monastère de Kumbum est très proche de Xining, à seulement 20+ km au sud de Xining. Il est malheureusement très touristique (surtout en été) mais il vaut la peine d'être visité. Si vous voulez vraiment profiter du site, évitez juillet et août.


De Kumbum, vous pouvez continuer vers les régions tibétaines, comme Rebkong et Labrang.


 

Cet article a été co-écrit avec Jimpa, notre partenaire de l'Amdo.


Ecrivez-nous si vous voulez plus d’informations sur l’Amdo ou si vous souhaitez que l'on vous mette en relation directement avec Jimpa !