Hautes Vallées du Kham

Tibet (Kham) | 11 jours

Loading...

 

Protégée par de hautes chaines de montagne, la région de Dérgé a su préserver son patrimoine culturel et son authenticité. Partir dans ces hautes vallées du Kham, c’est un peu comme voyager hors du temps à la rencontre d’un peuple attachant, dépositaire d’un formidable héritage culturel et spirituel.  Ce voyage est prévu pendant les fêtes religieuses du monastère de Dzongsar, une occasion rêvée pour partager le quotidien des Khampas (les habitants du Kham) et leurs festivités dans une atmosphère de joie communicative.

Points forts

  • Votre guide tibétain qui vous fait découvrir sa culture.
  • Visite des principaux monastères de la région de Dérgé.
  • Deux nuits chez l’habitant dans un adorable village aux maisons d’architecture traditionnelle.
  • La fête religieuse du monastère de Dzongsar avec les danses masquées.
  • Les magnifiques paysages du Kham.

 

Jour 1 : Chengdu – Dartsédo (2 616 m d’altitude)

  • Distance : 400 km. Durée approximative de transport : 7 h.
  • Route vers Dartsédo (Kanding en chinois). Sur le chemin vous apercevez les cultures de thé de la région de Yaan. C’est d’ici que provient une variété de thé noir, très appréciée des Tibétains, qu’ils consomment quotidiennement. Dartsédo, ville frontière entre les régions chinoises et tibétaines était un lieu important du commerce de thé, d’herbes médicinales et de laine.
  • Nuit à l’hôtel.

 

Jour 2 : Dartsédo – Kandzé (3 400 m)

  • Distance : 305 km. Durée approximative de transport : 6-7 h.
  • Route vers Lhagang, une petite ville tibétaine dans une région de nomades, au pied de trois collines considérées comme la présence des trois protecteurs du Tibet (Manjushri, bodhisattva de la connaissance et de la sagesse, Avalokiteshvara, bodhisattva de la compassion et Vajrapani, bodhisattva de la puissance des bouddhas).
  • Visite du monastère de Lhagang. Construit sous la dynastie Qing (1644-1911) il tient une place importante dans le cœur des Tibétains. En effet, il renferme une statue du Jowo (représentation du Bouddha historique) considérée comme presque aussi sacrée que celle de Lhas L’histoire raconte que la princesse chinoise Wencheng, partie vers le Tibet épouser le roi Songtsen Gampo emportait dans sa dot une statue extrêmement précieuse maintenant située au temple du Jokhang à Lhassa. Cette statue, trouvant l’emplacement de Lhagang idéal demanda à rester sur place. Il fut alors décidé qu’un autre Jowo serait confectionné pour représenter celui qui devait poursuivre sa route vers Lhassa. Ce monastère est aussi remarquable, car contrairement à la quasi-totalité des temples et monastères tibétains, il n’a pas été détruit lors de la révolution culturelle.
  • Vous poursuivez votre route vers Kandzé dans l’après-midi.
  • Nuit à l’hôtel.

 

Jour 3 : Kandzé – Yachen

  • Distance : 130 km. Durée approximative de transport : 5 h.
  • Le matin vous partez sur une large piste, dans une région reculée, belle et sauvage qui borde le fleuve Yangtse. Vous passez par le col de Dzodo (4 500 m), puis par celui de Gyaltso (4 800 m) et vous arrivez à l’impressionnant monastère de Yachen où résident 13 000 nonnes et moines de tradition Nyingma.
  • Nuit à l’hôtel.

 

Jour 4 : Yachen – Pelyül (3 260 m)

  • Distance : 80 km. Durée approximative de transport : 1 h 30.
  • Vous profitez de la matinée pour poursuivre la visite du monastère de Yachen.
  • Route vers le monastère de Pelyü Fondé en 1665 par Lachen Jampa Phuntsok, roi de Dérgé, il est devenu l’un des principaux monastères de tradition Nyingma du Kham.
  • Nuit à l’hôtel.

 

Jour 5 : Pelyül – Méshö (3 350 m)

  • Distance : 95 km. Durée approximative de transport : 3 à 4 h.
  • Route vers la vallée de Méshö. Vous longez le Fleuve Yangtse sur quelques km avant de suivre un de ses affluents pour arriver à Méshö qui signifie « vallée des plantes médicinales » en Tibétain.
  • Vous êtes accueillis par une famille tibétaine dans le joli petit village de Gyalgen, au peu au-dessus du monastère de Dzongsar. Par l’intermédiaire de votre guide, vous faite connaissance avec vos hôtes et vous découvrez leur mode de vie mi-fermier mi-nomade.
  • Nuit chez l’habitant.

 

Jour 6 : Méshö

  • Visite du monastère de Dzongsar. Ce monastère Sakya a été fondé en 1253 par Drogon Chogyel Pakpa. Au 19e siècle, il est devenu le siège de Jamyang Khyentse Wangpo, l’un des plus grands maîtres des traditions Sakya, Nyingma et Kagyu du 19e siècle.
  • Vous assistez, au milieu de la foule des pèlerins tibétains, aux danses rituelles masquées du monastère de Dzongsar.
  • Nuit chez l’habitant.

 

Jour 7 : Méshö Dérgé (3 270 m)

  • Distance : 110 km. Durée approximative de transport : 3 à 4 h.
  • Départ en direction du monastère de Pelpung qui fut le plus grand centre d’enseignement Kagyu du Tibet oriental. Fondé en 1717 par Tai Situ VIII Chokyi Jungne, son hall d’assemblée est particulièrement impressionnant et n’a pas subi de destruction lors de la révolution culturelle. Plus en amont, se trouve le centre de retraite où ont médité de grands maîtres de la tradition Kagyu tels que Jamgon Kontrul Lodro Taye et Kalu Rinpoche.
  • Route vers Dérgé (Dege en chinois) dans l’après-midi. Cette ville était autrefois la capitale d’un des royaumes les plus puissants du Kham. Les rois de Dérgé ont joué un rôle important dans la préservation et le développement du Bouddhisme et des arts tibétains en créant notamment une imprimerie qui devint la plus grande et la plus renommée du Tibet. Aujourd’hui encore, les éditions de Kangyur et du Tengyur (canon bouddhiste traduit en Tibétain) sont parmi les plus demandés par les monastères.
  • Nuit à l’hôtel.

 

Jour 8 : Dérgé – Manigango (3 800 m)

  • Distance : 120 km. Durée approximative de transport : 4 h.
  • Vous visitez l’imprimerie de Dérgé (Parkhang en tibétain), et observez la méthode traditionnelle d’impression à partir de blocs de bois gravés.
  • En route vers Manigango, vous passez par le col de Tro-la à 5 050 m d’altitude d’où le paysage est magnifique.
  • En chemin, vous vous arrêtez au stupa « Bouddha Stupa of Kham » construit par une association tibétaine de protection de la vie. Cette association s’occupe entre autre des animaux, achetés par des Tibétains pour leur permettre d’échapper aux abattoirs et de terminer paisiblement leur vie.
  • Vous faites une halte au superbe lac sacré de Yilhung Lha-tso, l’un des plus beaux du Tibet. Il est dit que les personnes possédant une vision pure le perçoivent comme la manifestation divine du mandala de Cakrasamvara.
  • Nuit à l’hôtel.

 

Jour 9 : Manigango – Tawu (2 980 m)

  • Distance : 260 km. Durée approximative de transport : 5 h.
  • Route vers Tawu (Daofu en chinois) célèbre pour son architecture traditionnelle et son grand stupa.
  • Sur le chemin, visitez un centre de retraite Nyingma.
  • Nuit en auberge.

 

Jour 10 : Tawu – Rongdrak (2 100 m)

  • Distance : 160 km. Durée approximative de transport : 3 h.
  • Route vers Rongdrak (Danba en chinois) dans la partie centrale de la région des gorges du Gyelrong. Le peuple tibétain de Gyelrong, qui parle un dialecte Qiangtiques archaïque, est réputé pour ses prouesses militaires et la bravoure de ses hommes. Cette région est maintenant surtout connue pour la beauté de ses villages d’architecture traditionnelle dans les belles vallées encaissées qui les abritent.
  • L’après-midi vous vous promenez dans le joli village de Tralung (Zhonglu en chinois), avec ces jolies maisons traditionnelles, ces champs et bien sûr ses célèbres tours en pierre dont l’origine et la fonction restent un intrigant mystère.
  • Nuit en auberge.

 

Jour 11 : Rondrak – Chengdu

  • Distance : 350 km. Durée approximative de transport : 7 h.
  • Route de retour vers Chengdu.
  • Nuit en auberge.

 

Les temps de transport ci-dessus sont approximatifs et ne comprennent pas les arrêts (pour aller aux toilettes, pour prendre des photos..). Par ailleurs, les conditions climatiques, les travaux sur la route, la circulation et les réglementations liées à la circulation peuvent aussi rallonger le temps de transport.

 

Départ de Du Au Prix
Chengdu 28 juillet 2017 7 août 2017 1395 €

Prix pour un groupe de 6 à 7 personnes :  

1 395 € par personne en chambres partagées

1 562 € par personne en chambres individuelles *

Ce prix comprend

  • Les transferts mentionnés dans le programme en véhicule privé avec chauffeur
  • L’hébergement (sauf à Chengdu), petit déjeuners inclus
  • Les déjeuners et dîners (une boisson comprise par repas)
  • Les billets d’entrée pour les sites indiqués dans le programme
  • La prestation d’un guide tibétain anglophone


Ce prix ne comprend pas

  • Les frais d’obtention du visa pour la Chine
  • Les assurances accident et maladie
  • Les frais médicaux et de rapatriement
  • Les billets d’avion vols nationaux et internationaux et/ou billets de train
  • Les nuits d’hôtel à Chengdu
  • Les dépenses supplémentaires dues à des circonstances indépendantes de notre volonté
  • Les boissons et dépenses personnelles
  • Les pourboires du guide et du chauffeur
  • Les frais à Chengdu

 

*Il n’est pas possible d’avoir de chambre individuelle en auberge et chez l’habitant.

 

Hébergement

Hôtels suivants ou similaires :

Dartsédo :           Hôtel Kamba Jiari (3*)

Kandzé :                Hôtel Norbuling (2*)

Yachen :                Yachen Hotel (1*)

Pelyül :                  Hôtel Huangting (2*)

Dérgé :                   Hôtel Derge (2*+)

Manigango :        Hôtel Manigango Pani (2*)

Tawu :                   Auberge – Plateau Guesthouse

Rongdrak:           Auberge – La maison de Padmo

Chengdu:              Holly’s Hostel (2*)

 

Notez que le standard des hôtels correspond à une évaluation de Global Nomad

1* = Rudimentaire

2* = Simple et propre

3* = Très confortable

 

Dans les hôtels, si vous souhaitez une chambre avec un grand lit, veuillez nous en avertir lors de la confirmation de votre voyage. Nous verrons alors si ces chambres sont disponibles.

 

Nuits chez l’habitant : confort très limité. Il n’y a pas de salle de bain, une bassine d’eau et un thermos d’eau chaude vous seront fournis. Il y a des toilettes très rudimentaires, à l’extérieur. Pour ceux qui le souhaitent, nous pouvons réserver une nuit dans une auberge 2* à la place.

 

Si vous souhaitez constituer votre propre groupe et personnaliser ce voyage, n’hésitez pas à nous contacter !

 

 

En raison de l’altitude élevée du plateau tibétain, il est important d’être en bonne santé pour effectuer ce voyage. Si votre santé n’est pas très bonne, il est conseillé de demander l’avis d’un médecin avant de prendre la décision de partir au Tibet. Pendant le voyage, il est important de bien s’hydrater (boire au minimum 2 litres d’eau par jour) et informer votre guide de tout problème de santé ou fatigue anormale.

Nous nous réservons le droit de faire des modifications de cet itinéraire en cas de circonstances indépendantes de notre volonté, liées aux spécificités des régions tibétaines.

Il ne faut pas aborder de questions d’ordre politique avec le guide et les Tibétains en général. Cela pourrait avoir de graves conséquences pour eux ainsi que pour le chauffeur,  l’agence locale et tous ses employés. De même, il ne faut rien emporter qui pourrait déplaire aux autorités locales.

Pendant le voyage, les clients doivent suivre les consignes du guide et de l’agence locale.

 



Kham Utpala
Posez votre question
Réserver

Télécharger

Hautes vallées du Kham

Trouver un voyage

Mois de départ